Comment bien choisir un Programme d’étude au Canada?

310

Comment bien choisir un Programme d’étude au Canada? Vers la fin de la dernière année du secondaire, il est temps de prendre d’importantes décisions concernant la suite de ses études, et ce n’est pas toujours facile.

Certains savent exactement ce qu’ils veulent faire plus tard dans la vie et comment s’y prendre pour y arriver. D’autres n’en ont pas la moindre idée.

Choisir un Programme d’étude au Canada

Il ne faut pas trop s’en faire, car ce n’est pas vraiment un problème. Même si vos parents, amis ou enseignants font pression pour que vous fassiez des choix, vous n’avez pas à prendre une décision définitive dès maintenant.

Les nouvelles expériences, la recherche d’un programme et d’une carrière ainsi que les essais sont autant de précieux éléments qui constituent une formation universitaire.

Avant d’arriver à l’université, les seules matières que vous avez étudiées sont celles qui sont nécessaires à l’obtention du diplôme d’études secondaires, mais bien peu des matières qu’on enseigne à l’université.

La plupart des étudiants n’ont, par exemple, jamais suivi de cours dans les domaines de la sociologie, des études féminines, de la foresterie, du plein air, du commerce, des études autochtones ou du travail social.

Comment choisir un programme sans avoir eu un avant-goût de ces matières? Afin que vous puissiez essayer différentes matières au cours des deux premières années d’études universitaires, chaque programme propose des cours au choix.

Ne craignez rien, il est possible de changer de programme d’études. Ce choix n’est pas coulé dans le béton. L’étudiant nord-américain moyen changera de programme trois fois pendant ses études et plusieurs fois de carrière au cours de sa vie.

Bon nombre de parents, d’organismes subventionnaires et même d’étudiants aimeraient qu’une décision définitive soit prise dès le début des études, mais ce n’est pas la voie qui mène à une formation et à une expérience des plus enrichissantes.

La formation universitaire a justement comme objectif de vous offrir de nouvelles façons de réfléchir et de concevoir le monde, alors pourquoi restreindre cette expérience dès le début?

Choisir un programme d’études

  • Certains programmes mènent directement vers une carrière après les études, ce sont par exemple les programmes professionnels comme le génie, le travail social, les sciences infirmières ou l’éducation.
  • Il est important de discuter de vos choix avec vos professeurs, vos amis, les membres de votre famille et d’autres étudiants.
  • Évaluez vos compétences afin de voir si elles correspondent à vos intérêts, et informez-vous sur les possibilités qui s’offrent à vous dans différents domaines.
  • Si vous êtes indécis, mais voulez étudier en sciences humaines (français, histoire, philosophie, etc.), inscrivez-vous en sciences humaines pour savoir si vous vous y plaisez. Comme il y a beaucoup de cours au choix en première et en deuxième année, vous aurez l’occasion de trouver ce qui vous intéresse vraiment et de modifier au besoin vos choix en cours de route.
  • Si vous voulez étudier en sciences mais sans trop savoir laquelle, les cours au choix en première année vous permettront d’essayer différentes matières et de cerner celle que vous préférez.
  • Si vous hésitez entre le baccalauréat régulier (de trois ans) et le baccalauréat spécialisé (de quatre ans), choisissez le baccalauréat spécialisé. Vous pouvez toujours revenir au programme régulier, mais non l’inverse.

Qu’est-ce qu’une majeure?

  • Une majeure est une concentration de cours dans des matières qui orienteront votre formation universitaire et intellectuelle.
  • Les matières de la majeure devraient vous intéresser et vous enthousiasmer.
  • Entre le tiers et les trois quarts de vos cours composent la majeure, selon le domaine.
  • Elle n’est qu’une des pièces du puzzle de votre formation universitaire.
  • Elle ne définit pas nécessairement votre futur parcours professionnel.

Mon programme détermine-t-il ma profession?

Parfois. Par exemple, si vous choisissez d’étudier en sciences infirmières, en génie, en travail social ou en éducation, vous accéderez directement à une profession.

Parfois, ce n’est pas le cas. Par exemple, les études en sociologie mènent à un vaste choix de carrières qui requièrent des compétences d’analyse, de pensée critique et de communication acquises au baccalauréat.

Examinez les différentes options et informez-vous du parcours qu’il faut suivre pour accéder aux postes qui vous intéressent. Vous constaterez qu’une formation au premier cycle vous donne accès à des compétences qui permettent de faire beaucoup de choses.

Des centaines de possibilités et de combinaisons s’offrent à vous à l’université. C’est bien d’avoir le choix. Faites bien vos recherches, et si vous devez changer de majeure, demandez à un conseiller pédagogique de vous guider pour connaître les options qui sont offertes.

Sources : Cet article a été rédigé par le Bureau de recrutement au premier cycle de la Lakehead University (www.lakeheadu.ca).

https://www.etudesuniversitaires.ca

vous pourriez aussi aimer
ut dolor at Phasellus dolor. in lectus pulvinar facilisis